Foire aux questions

question-question-mdCombien de fois doit-on vous rencontrer pour régler notre situation ?
Cela dépend des motifs de la consultation, de leur sévérité et de leur fréquence, du niveau d’implication des personnes et de leurs proches. Mon approche avec la thérapie brève axée sur les solutions m’incite à trouver des solutions concrètes dans les meilleurs délais possibles.

Et la confidentialité ?
Ce qui se passe dans les séances de consultation doit rester strictement confidentiel car cet aspect est fondamental pour la réussite de la relation thérapeutique. Sans l’autorisation d’un membre pour divulguer l’information, de manière écrite ou verbale, on doit respecter la volonté et la confidentialité de la vie privée. À titre exceptionnel, et si la vie d’un membre est en danger ou que le développement d’un enfant/adolescent est compromis, je devrais briser cette règle et partager avec les personnes les meilleurs moyens à privilégier.

Que faire si je ne me sens pas confortable en consultation ?
L’importance de se sentir à l’aise en thérapie est primordiale pour avancer dans la bonne direction. La confiance pour vous accompagner au meilleur des mes connaissances et expérience, est intimement liée à la réussite du processus thérapeutique. Si vous avez des questions sur ma façon de faire ou mes aptitudes, la meilleure réponse est d’en parler ouvertement.

L’importance de bien réussir notre première rencontre.
À la phase accueil, et à partir de vos préoccupations, nous prenons le temps de nous connaître. Si vous vous sentez à l’aise et partagez ouvertement vos préoccupations (sentiments, émotions, colère, anxiété, etc.) sachez que je serais attentif à ce que vous partagez et que vous ne serez ni jugé ou blâmé, au contraire, vous recevrez toute mon attention et vous serez écouté. Vous aider à exprimer et à nommer vos préoccupations est mon premier but. Si vous vous sentez inconfortable après cette première rencontre, vous n’avez pas d’obligation à continuer.

Doit-on se présenter toujours seul ou accompagné d’un membre de la famille ou d’un ami ?
Selon les situations, nous privilégierons ce qui est le plus souhaitable. Nous pouvons strictement axer les consultations de manière individuelle et partager certaines informations pertinentes lors d’un entretien avec les proches et la famille. Vous pouvez être accompagné d’un proche ou d’un ami et cela est même parfois encouragé. Pourquoi? Parce – que ces membres vous connaissent souvent mieux que le thérapeute et agissent avec du soutien et de l’écoute, ce sont des personnes avec lesquelles vous vous confiez et ils sont donc des acteurs utiles et précieux dans la thérapie. Nous avons souvent plus à gagner qu’à perdre avec leur participation dans le processus. Cette participation peut-être ponctuelle selon le développement de la situation.

Combien de temps prend-t-on pour une consultation ?
Généralement 55 minutes par séance. Sur une base exceptionnelle, nous pourrions décider que ça dure un peu plus si cela est exigé. Selon les motifs de consultation et leur gravité, la durée pourrait varier si l’on doit travailler plus en profondeur des changements de comportement, d’habitudes, de règles familiales, de dépression, d’abus, de difficultés relationnelles, etc. Généralement, 5 à 8 rencontres nous permettent déjà d’avoir un bon aperçu de la situation.

Advertisements